La recherche sur le sang de cordon ombilical permet de réconcilier la science et l'éthique

Publié le par Café Bleu

L'intérêt du patient c'est une thérapeutique qui marche, et le plus vite possible.
L'intérêt de l'humanité c'est une science qui respecte chaque homme,
dès l'aube de la vie.
Les cellules du sang de cordon répondent à ces deux exigences.

COMPARAISON A CE JOUR (septembre 2007) 
CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES
CELLULES SOUCHES DU SANG DE CORDON

1 - Pas greffables

1 - Greffés avec succès chez des patients depuis plus de 20 ans (maladies du sang et immunitaires)

2 - La majorité des cellules embryonnaires sont cultivées sur des animaux : ne sont pas transplantables sans risques pour l'homme

2 - Cultivées sans produits animaux

3 - Ces lignées de cellules ont des mutations in vitro : dangereux de les utiliser cliniquement

3 - Les greffes combinant plusieurs sangs de cordon et utilisant du sang congelé sont possibles

4 - A ce jour aucun patient n'a jamais été traité avec des cellules embryonnaires

4 - 85 maladies traitables à ce jour :

. Maladies liées au système sanguin (leucémies)

. Maladies liées au système immunitaire (bébé bulle)

. Pathologies touchant la moelle osseuse, le système nerveux ou le métabolisme (comme le diabète juvénile)

5 - Nécessité d'avoir beaucoup d'embryons disponibles (d'où la volonté d'en fabriquer et de faire du clonage)

5 - 130 millions d'enfants naissent chaque année dans le monde : 130 millions de cordons disponibles

6 - L'embryon neurt, il est détruit

 6 - Aucun rique pour la mère ni l'enfant (le cordon est récupéré après la naissance)

consultez le site de la dans nos liens

Commenter cet article